Toast

A mon concours

Merci

Je (re) pars

Je quitte Chambéry et, fort probablement. les amours de toute une vie.

C’en est trop, je tiens le coup… ça reste une question ouverte avec un gros ? à la fin.

J’ai squatté 3 mois la piaule de Guitou. Je t’en serais toujours reconnaissant, merci mon cher Guitou, à une prochaine fois !

Je sens que un gros paragraphe se termine.

Pour l’instant je ne tourne pas la page, je ferme, je plis bagages.

J’y glisse une jolie photo de l’époque. Que je t’aime Cleo!

Au secours !

Je débarque à Gières, les plus : plus de grèves sncf, assez vert, tout à vélo, cool&calm mais une déchirure très douloureuse.

Qu’un dieu me garde…